Comprendre la santé mentale

Troubles de l’humeur

Qu’es-ce qu’est la dépression?

La dépression est un problème de santé important qui peut affecter des personnes de tout âge incluant les enfants et les adolescents. Il se définit généralement comme une expérience persistante d’humeur de tristesse ou d’irritabilité de même qu’une anhédonie; une perte de capacité à ressentir du plaisir dans presque toutes les activités qui étaient plaisantes auparavant. Il peut inclure d’autres symptômes tels des changements dans l’appétit, des perturbations des habitudes de sommeil, une diminution ou une augmentation du niveau d’activité, une détérioration de l’attention et de la concentration et une diminution marquée de l’estime de soi. La recherche démontre que les enfants et les jeunes qui souffrent d’une dépression peuvent montrer des signes qui diffèrent de ceux des adultes.

Le trouble de dépression majeure, souvent appelé dépression clinique, est plus que de se sentir moche ou d’avoir une mauvaise journée. C’est différent d’une réaction normale de deuil qui suit généralement une perte importante, telle une mort dans la famille. C’est une forme de maladie mentale qui affecte toute la personne. La dépression change la façon dont la personne ressent, pense et agit. Ce n’est pas une faiblesse personnelle ou un défaut de caractère.

Un enfant ou un jeune qui vit une dépression ne peut pas s’en sortir instantanément. Si elle n’est pas traitée, la dépression peut conduire à un échec scolaire, des désordres alimentaires, des troubles de la conduite et de la délinquance, de l’anxiété, de l’abus de substance ou au suicide. La dépression se manifeste souvent initialement à l’école; ainsi les enseignants jouent un rôle important dans sa détection précoce. Une fois identifiée, les enseignants deviennent la personne clé pour référer l’élève à la ressource appropriée (ex., psychologue, travailleur social, conseiller en orientation, CLSC local), ainsi que pour offrir un support et des adaptations dans la classe.

 

Types de dépression

Il y a différents types de troubles dépressifs, incluant :

Trouble de dépression majeure aussi appelé dépression majeure. Les symptômes de la dépression majeure sont incapacitants et interfèrent avec les activités quotidiennes telles qu’étudier, manger, dormir. Les enfants et les jeunes peuvent avoir un seul épisode de dépression majeure dans leur vie, mais plus souvent, la dépression revient à maintes reprises.
 
Trouble dysthémique ou dysthymie est une dépression chronique mineure. La dysthymie est moins sévère que la dépression majeure mais elle peut quand même interférer avec les activités quotidiennes. Les symptômes s’étendent sur une longue période, 2 ans et plus. Les enfants et les jeunes souffrant de dysthymie peuvent aussi expérimenter un ou plusieurs épisodes de dépression majeure au cours de leurs vies.
 
Trouble affectif saisonnier est un autre type de dépression qui débute habituellement pendant les mois d’hiver où il y a moins d’ensoleillement et qui s’amoindrit au printemps et à l’été.

 

Prévalence et facteurs de risques

La dépression n’a pas une cause unique. Plusieurs facteurs peuvent conduire à la dépression. Certaines personnes ont des gênes qui augmentent leur risque de dépression, ils ont une prédisposition à la dépression et il y a une tendance à en avoir dans la famille. Mais ce ne sont pas toutes les personnes ayant une dépression qui ont ces gênes et pas toutes les personnes ayant ces gênes auront une dépression. L’environnement, l’entourage les expériences de vie affectent aussi le risque de dépression. Toute situation d’anxiété peut déclencher une dépression chez l’enfant et le jeune. De plus, certains enfants et jeunes ont des caractéristiques de personnalité qui les rendent plus susceptibles à la dépression.

 

La dépression chez les enfants et les jeunes canadiens

La santé mentale a été reconnue comme une problématique majeure chez les élèves. On estime qu’en tout temps, environ 15% des enfants et jeunes du Canada peuvent expérimenter une maladie mentale qui inhibe le développement sain. Aussi peu que 20% de ces enfants et jeunes reçoivent des traitements.

La recherche a démontré que la majorité des troubles de santé qui affectent les adultes origine dans l’enfance et l’adolescence. Chaque année plus d’un million de personnes au Canada expérimentent une période de dépression majeure, amenant la prévalence à égalité avec d’autres conditions médicales chroniques et répandues telles les maladies cardiaques et le diabète. L’estimation du taux de dépression chez les enfants âgés de 6 à 14 ans varie de 2.7% à 7.8% tandis que le taux chez les jeunes âgés de 15 à 18 ans est 7.6%.

 

Comment reconnaître la dépression chez les enfants et les jeunes

La manifestation des symptômes varie selon le stade de développement de l’enfant. Il est important de noter que les symptômes sont habituellement un changement dans le comportement qui diffère du fonctionnement antérieur. Les caractéristiques de la dépression qui apparaissent chez les enfants et les adolescents peuvent inclure :

  • Humeur persistante de tristesse et d’irritabilité

  • Perte d’intérêt et de plaisir dans les activités préalablement appréciées

  • Changement significatif dans l’appétit et le poids corporel

  • Perte ou augmentation marquée du sommeil

  • Signes d’agitation motrice ou léthargie excessive

  • Sentiments d’inutilité ou de culpabilité inappropriée

  • Difficulté de concentration, irritabilité inexplicable ou pleurs excessifs

  • Pensées récurrentes de mort ou de suicide

  • Fréquentes plaintes physiques vagues, non spécifiques (maux de tête, maux de ventre)

  • Absences fréquentes de l’école ou performances scolaires inhabituellement basses

  • Refus d’aller à l’école ou anxiété de séparation excessive

  • Ennui chronique ou apathie

  • Retrait ou isolement social et pauvre communication

  • Augmentation de comportements imprudents, usage abusif de drogue ou d’alcool

  • Sensibilité extrême face au rejet ou à l’échec ou difficulté à maintenir des relations

  • Accès de colère, mépris ou comportement d’opposition

La présence d’un ou même de tous ces signes et symptômes ne signifie pas nécessairement qu’un enfant ou une jeune souffre de dépression. Cependant, si plusieurs de ces caractéristiques sont présentes, il peut y avoir une cause à s’inquiéter et à suggérer le besoin d’une évaluation par un professionnel. Si des enseignants sont inquiets face à un de leurs élèves, il est suggéré de parler avec une personne ressource de leur école (i.e., conseiller en orientation, psychologue, travailleur social) ou rechercher des sources de référence à leur CLSC local.

Pour plus d’informations sur comment reconnaître la dépression et ce que les enseignants peuvent faire, cliquer sur les liens suivants :

 

Adaptations scolaires pour les élèves vivant une dépression

Comme la dépression à des impacts négatifs très larges sur le travail académique et la socialisation, il existe une variété d’accommodations et de stratégies éducatives qui augmentent l’engagement et la réussite scolaire des élèves. Les stratégies suivantes peuvent être profitables pour les enfants et les adolescents aux prises avec la dépression :

  • Enseigner les habiletés de résolution de problèmes.

  • Entrainer l’élève de façon à ce qu’il organise, planifie et performe les tâches quotidiennement ou hebdomadairement.

  • Développer des modifications et des accommodations qui vont s’ajuster aux fluctuations de l’humeur, à la capacité de concentration ou aux effets secondaires de la médication de l’élève.

  • Assigner une personne spécifique qui agira comme personne de référence et coordonner les interventions.

  • Offrir des opportunités à l’élève de s’engager dans des interactions sociales et des activités physiques.

  • Développer un système de communication maison-école pour partager des informations sur les comportements académiques, sociaux et émotionnels de l’élève et tous développements  concernant la médication ou les effets secondaires.

  • Donner fréquemment des rétroactions sur les performances académiques, sociales et comportementales.

  • Enseigner à l’élève comment se fixer des buts et s’autoévaluer.

 

Pour plus d’adaptations et de stratégies éducatives dans la classe et à l’école, cliquer sur les liens suivants :

 

Pour plus d’informations sur la dépression et autres troubles de l’humeur :

 

 

Welcome
Développer les capacité du milieu scolaire à promouvoir le santé mentale