Comprendre la santé mentale

 

Promouvoir la santé mentale

La santé mentale est plus que l’absence de maladie mentale. L’Organisation Mondiale de la Santé définit la santé mentale comme suit : «un état de bien-être dans lequel la personne peut se réaliser, surmonter les tensions normales de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté ». L’Association canadienne de la santé mentale estime qu’une personne sur cinq va expérimenter un problème de santé mentale au cours de sa vie (www.acsm.ca). Chez les jeunes, les données révèlent qu’environ 70 % de ceux qui nécessiteraient un traitement ne reçoivent pas les services de santé mentale appropriés (National Association of School Psychologists, 2003). Tel qu’indiqué dans un sondage canadien répertorié par la Gazette (le 5 octobre 2010) cela est tient en partie au fait que les ressources de santé mentale pour les jeunes sont presqu’inexistantes.

 

Quoique la recherche en santé mentale chez les jeunes en soit à ses débuts, il est reconnu que l’origine de certains troubles peut être identifiée durant l’enfance et l’adolescence. L’identification précoce et une intervention efficace contribuent à améliorer les problématiques liées à la qualité de vie des personnes aux prises avec une maladie mentale. Une composante cruciale pour soutenir une intervention efficace est une approche psycho-éducative de nature et comprend des stratégies pour diminuer les stigmas et éduquer l’entourage sur les réalités relatives au fait de vivre avec une maladie mentale.

 

Augmenter les facteurs de protection pour contrer les facteurs de risques peut s’avérer fort pertinent pour réduire les impacts à long termes de tels défis.

 

 

Promouvoir une santé mentale positive dans les écoles

Les recherches récentes dans les domaines de la santé et de l’éducation affirment l’importance d’aller au-delà d’une approche orientée vers les solutions pour adopter une vue plus positive de la santé mentale. Ce changement implique que le bien-être psychologique d’un enfant ou d’un jeune n’est pas simplement influencé par l’absence de problèmes mais aussi par l’existence de facteurs qui contribuent à une croissance positive et au développement. Dans cette perspective, la santé mentale à l’école met en évidence une approche qui est plus que l’absence de maladie. Cela vise plutôt à développer un état d’esprit sain chez les élèves et le personnel en développant des stratégies qui vont augmenter globalement la santé et le bien-être psychologique, émotionnel et physique.

 

La santé mentale positive a été décrite comme « la capacité qu’a chacun d’entre nous de ressentir, de penser et d’agir de manière à améliorer notre aptitude à jouir de la vie et à relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Il s’agit d’un sentiment positif de bien-être émotionnel et spirituel qui respecte l’importance de la culture, de l’équité, de la justice sociale, des interactions et de la dignité personnelle » (Agence publique de la santé du Canada 2006).

 

L’émergence d’une perspective de santé positive a fait basculer le focus des enseignants et des professionnels, passant d’une préoccupation à travailler sur les faiblesses vers le développement des forces. Dans les écoles, les initiatives ou les programmes de santé mentale positive mettent l’emphase sur un accroissement de la compréhension de la santé mentale et des stratégies préventives par l’adoption de styles de vie sains. Il a été démontré qu’améliorer la qualité de vie des enfants et des jeunes par des approches préventives est très efficace pour diminuer les risques de développer des préoccupations reliées à la santé mentale.

 

Les approches de santé mentale positive en éducation et en santé partagent les principes et les valeurs relatives à procurer le bien-être psychologique chez les enfants et les jeunes, incluant :

  • Les enfants et les gens portent en eux des forces et des ressources qui supportent leur capacité d’initier, de diriger et de soutenir des trajectoires de vie positives

  • L’engagement et la prise de pouvoir sont des considérations essentielles pour faciliter le développement positif et le changement

  • Les contextes sociaux et les réseaux procurent des influences et des ressources importantes qui ont la capacité de contribuer et d’améliorer le bien-être psychologique

  • Les relations des enfants et des jeunes avec les adultes ou les pairs qui contribuent au bien-être psychologique sont caractérisées par des interactions qui transmettent l’authenticité, l’empathie, le souci inconditionnel et l’affirmation

 

Les approches et les pratiques de santé mentale positive contribuent améliorer le développement physique et émotionnel des enfants et des jeunes. La portée des bénéfices éducatifs, physiques et psychosociaux chez les élèves reliés à l’implantation de perspectives et de pratiques dans les écoles incluent ceux-ci :

  • Identification et gestion efficace des émotions 

  • Amélioration des habiletés d’adaptation et de résolution de problèmes

  • Création d’environnements d’apprentissage positifs et significatifs

  • Participation accrue à des activités structurées récréatives ou de loisir dans la communauté

  • Compréhension accrue et déstigmatisation des conditions de santé mentale

  • Amélioration des opportunités pour les enfants et les jeunes de démontrer selon leur âge une capacité d’autonomie et de choix

  • Implication accrue dans les activités physiques structurées ou non-structurées

  • Réduction des comportements à risques (ex. alcool, abus de substances)

  • Accroissement des résultats académiques et de l’assiduité

  • Accroissement de la confiance et de l’engagement académique

  • Meilleur état d’esprit et stratégies de relaxation

 

Les écoles jouent un rôle clé dans l’offre des services reliés à la santé mentale positive. L’école peut jouer un rôle encore plus significatif chez le jeune dans cette sphère d’influence quand l’enfant s’engage dans l’adolescence, du début à la fin. Un cadre intégré de santé mentale scolaire implique une approche globale de l’école qui peut inclure des stratégies dans les sphères suivantes :

  • Environnement physique et social

  • Enseignement et apprentissage

  • Politiques d’école en santé et promotion des programmes et des initiatives de prévention

  • Partenariat avec les familles et la communauté

 

Quelques directives générales pouvant être adoptées par les écoles et ayant démontrées une amélioration de la santé mentale positive chez les élèves incluent :

  • Améliorer les résultats d’apprentissage

  • Soutenir les concepts de justice sociale et d’équité

  • Offrir un environnement sécurisant et supportant

  • Favoriser la participation et la prise de pouvoir de l’élève

  • Relier les questionnements et les systèmes d’éducation et de santé

  • Aborder la santé et le bien-être de tout le personnel de l’école

  • Collaborer avec les parents et la communauté

  • Intégrer la santé dans les activités régulières de l’école, le curriculum, les standards d’évaluation

  • Établir des buts réalistes basés sur des données et de évidences scientifiques

  • Rechercher l’amélioration continue à travers un suivi et une évaluation continue 

 

Pour plus d’informations sur comment implanter des approches de santé mentale positives dans les écoles, cliquer sur les liens suivants :

 

Pour des programmes ou des initiatives de prévention et des stratégies plus spécifiques dans la promotion de la santé mentale, cliquer sur les liens suivants :

 

Pour en apprendre plus sur la santé mentale, cliquer sur les liens suivants :

 

 

Welcome
Développer les capacité du milieu scolaire à promouvoir le santé mentale